::Forum::
[22 octobr... [8 octobre... Tirages vo... [24 septem... Spa six Ho... [10 septem... [27 ao&uci... Pause d'&e... [16 juille... [9 juillet... Foot... [18 juin] ... [4 juin] R... Rés... [21 mai] R... [14 mai] T... [9 avril] ... [23 avril]... Retour de ... [5 mars] L...
::Pub::
Hit-Parade.com
Anegocier.com
SoftBB
Get Firefox!
::Stat::
::Visites::
Total: 387769
Today: 27
Max: 471
::Bis in Idem::
Tel est le titre romain choisi par la redaction en ce jour pour illustrer la victoire éclatante de Pascal Delbrassinne.

Laissez-moi vous présenter ce pilote méconnu qui gagne à le rester (Humour). Voici 365 jours dans la peau de Pascal Delbrassinne. Jour 1 : Pascal vient de remporter sa première victoire de l’année 2003 à Monza en eagle. Il a signe le meilleur tour et a pris la tête dès le départ pour l’emporter laissant la concurrence loin derrière. Jour 2 : Pascal élabore sa stratégie pour la course 2004. Jour 3 à 364 Pascal attend la course de Monza pour pouvoir sortir son joker. Jour 365, Pascal remporte la course de manière impériale en eagle avec pole et meilleur tour. Il fallait le faire. Imaginez la pression de Pascal qui ne peut rater son rendez-vous ! Son cœur a tenu bon, il fait maintenant partie des vainqueurs 2004 tout comme, Eric, Fred, François, Luc et Jan. Pascal n’a pourtant pas le nombre de victoire qui convient à son talent, mais c’est en partie dû à son inconstance ou fébrilité en course qui lui fait rater quelquefois des places d’honneur.

Revenons à la course. On peut dire que Mr Murasama a réussi son coup. Il s’est déplacé de son bonzaï à Tokyo pour venir à Monza vendre des carcasses de Honda aux pilotes les plus désargentés. « Ca être bonne Massine avec beaucoup puissance et haute vitesse de pointe ! » était le slogan utilisé par cet homme sans scrupule à l’abord du circuit dès le jeudi après-midi. La sauce a pris avec l’écurie Gubic et Alpha qui se sont vite rendus compte de leur erreur. En effet, Mr Murasama avait omis un détail d’importance, puisque ses chassis étaient tous équipés de moteurs Diesel. Cela a bien fait rire l’écurie BOR et Gamma qui eu ne sont pas tombés dans le panneau, en se tournant vers un fournisseur britannique. En effet, il est tout à fait clair que Murasama ment (humour hongrois). Les mécaniciens de Gubic et de BOR extrêmement vexés ont donc ensemble élaboré une stratégie pour se venger des quolibets de ces deux équipes…..

Entretemps, l’écurie DRT a contacté George Dobelyoubouche représentant officiel du distributeur du fournisseur du détaillant du sous contractant de la firme mère en charge de la fabrication de l’Eagle. L’écurie HOW moins conne que les autres ont appelé le garage du coin, Mr Berlue, sachant très bien qu’il vient d’acquérir deux splendides ferrari 312. Cependant, Berlue excellent homme d’affaire décide dans un premier temps de faire comme s’il n’avait jamais commandé de chassis afin de faire monter les prix ! Bertrand, le chef d’équipe de s’écrier à Jan : « merde ! Berlue ce con, nie ! » (Humour irakien). Tout finira bien car Bertrand a des parrains très bien placés qui iront faire la peau à Berlue et hop, voilà 2 chassis flambant neufs !

Il y a un con qui a choisi la brabham à Monza. Mon vieuuuxx, qu’il est coooon alors celui-là (accent Bruxellaire). Ca pour une stratégie de schnock c’est vraiment du n’importe quoi allez fieu ! Comment qu’il s’appelle celui-là dit ? Hein ? Comment ? Quoi ? Nooooon ! Gpg LBGPL ? Qui c’est ce con là ?

Mais je parle, je parle et voilà la course qui est lancée et Pascal est parti en tête alors que Bert essaye de passer en travers dans l’herbe à la Curva Grande ! Il a encore suivi des cours du soir en acrobatie celui-là, mais tout se passe bien il se maîtrise et évite l’accrochage inévitable (humour afghan). Derrière c’est la cata, Eric tante un axel dans le lesmo et la confusion règne. De son côté, Luc en BRM ne s’explique pas pourquoi il a tant de mal à suivre le rythme. Dégouté d’être largué il s’arrête à son stand et engueule ses mécanos : « franchement cette caisse est un vrai veau ! Ca glisse de partout et ca n’avance pas ! Putain de merde, j’en ai marre de cette situation ! Depuis 2 ans, j’arrive plus à ressentir quoi que ce soit ». Un de ses mécaniciens de rétorquer penaud : « Messire Luc, les voitures en 1965 avaient moins de puissance et à l’époque vous étiez en formule 2 CV ». Luc furieux envoie un bidon d’essence qu’il trouve à portée de main dans la direction de l’impertinent ! Le bidon vient s’exploser sur le nez de la BRM et les mécaniciens médusés s’aperçoivent que la peinture verte a laissé place à une peinture rouge et blanche ! Les salauds, ils nous ont changé les BRM contre des Honda Diesel !

De rage, Luc contacte Tom son contact chez BRM ! « Dis Tom, tu pourrais me dire comment on fait exploser le moteur de tes BRM à distance ? Facile, tu n’a qu’à répéter les mots qui suivent : « Chie Feu Terre » (humour parisien) ! Il est sympa ce Tom mais qu’est-ce qu’il schlingue ! Ben oui Tom il blaire (humour débile). Immédiatement Luc, s’exécute et trois voitures explosent immédiatement leur moteur, François héhéhé, Fred héhéhé et Jieffe héhéhé. Jieffe ? Mais il est dans notre équipe !!! Merde, oh nooooon, lui était toujours en BRM !!!

Le reste de la course ressemble à une course de nos jours, si ce n’est qu’Arnaud et Eric font une excellente remontée des catacombes font finalement la bonne affaire du week-end en moteur diesel.

Au championnat, l’écurie Alpha reprend la tête.


Nouvelle écrite par: Fred le 10-09-2004 21:44


::Commentaires::
il n'y pas de commentaires pour cette news
Créé par Copay Sébastien. Copyright www.lbgpl.be 2006