::Forum::
Et pour 20... [17 d&eacu... [3 d&eacut... Tirages vo... [19 novemb... [5 novembr... [22 octobr... [8 octobre... [24 septem... Spa six Ho... [10 septem... [27 ao&uci... Pause d'&e... [16 juille... [9 juillet... Foot... [18 juin] ... [4 juin] R... Rés... [21 mai] R...
::Pub::
Hit-Parade.com
Anegocier.com
SoftBB
Get Firefox!
::Stat::
::Visites::
Total: 402067
Today: 223
Max: 471
::45 tours de Ma Nivelles::
Tel est le titre absolument génial trouvé par François sur cette course des plus stressante. Pourtant tout était réuni pour faire une grande course, une foule nombreuse et des pilotes d'exception : Jim Clark, Jack Brabham, Jackie Stewart, Graham Hill, Jochen Rindt, Dennis Hulme, John Surtees, rien que des champions du Monde. C’était du temps où il y en avait plus qu’un qui se disputait la victoire ! Euh… je m’égare dans mes fiches…

Donc il y avait des grands noms, comme Luc, François, Pascal, Vincent, Georges, Fred, Arnaud, Bertrand, Tuck, Jan, Jean-Luc, Jean-François, Eric et GpG ! GpG, ah non, lui c’est le serveur. Mais c’est vrai qu’il est aussi l’un des tout grand.

Toute la presse s’était réunie pour ce Grand-Prix de Belgique, sujet d’une énorme polémique et maintes fois reporté à cause des manifestations écologiques anti-tabac. Quelles seraient les stratégies des différents pilotes ? Tout d’abord une surprise de taille puisque l’écurie Alpha alignait 2 chassis différents pour la première fois de la saison. Ensuite, l’écurie HOW chaussée de BRM, l’écurie Gubic en Cooper, BOR en Honda, DRT en Brabham et GTR en Absence.

Aux essais, Fred en Cooper signe le meilleur temps devant Eric en Ferrari et Pascal en Brabham (FLASH : impression de déjà vu ?). Signalons la bonne performance de François qui signe le 4eme temps en Cooper.

Au départ, le temps se gâte, un vent d’orage s’élève et la température chute soudain au point que Fred réclame une écharpe à ses mécaniciens qui ne trouvent rien de mieux que de piquer un drapeau à un commissaire de piste. Au départ, Fred s’élance le premier, mais Eric enclenche le 12 cylindre et revient dans la ligne droite. Les 2 pilotes sont au côte à côte, mais Eric qui n’a pas d’écharpe éternue et freine un rien trop tôt, ce qui laisse la voie libre à Fred qui prend l’intérieur mais est déporté vers l’extérieur, ce qui profite à Eric qui prend l’intérieur mais est déporté vers l’extérieur (FLASH : impression de déjà vu ?). Les deux pilotes se touchent et finissent dans les barrières. François qui comme à son habitude a pris un excellent départ passe et Luc en Honda qui à l’inverse de son moteur est toujours d’une régularité surprenante. Fred en profite pour passer lâchement Eric, sans oublier auparavant, de lui foutre coup de pied dans son pneu et un coup de coude au visage. Sportivité quand tu nous tiens… Ah tu as voulu me dépasser ? Encore un coup de boule tiens ! C’est en saignant du nez et de l’arcade sourcilière qu’Eric s’élance à la poursuite de son ennemi juré… Fred, dans un grand jour, accroche Luc qui lui avait rien fait j’te jure !!!

Pendant ce temps que se passe-t’il derrière ? Pascal en Brabham, s’est viré comme un grand en regardant le crash entre Fred et Eric. Pas Bô la curiosité. Je me suis toujours demandé qui étaient ces gens qui faisaient les bouchons de curiosité sur l’autoroute, maintenant je sais ! Vincent en Cooper et Jieffe en Honda se livrent à une véritable bataille pour la…. xieme place, c’est du très joli et très chaud ! Vincent semble l’emporter, lorsqu’il tombe nez-à-nez avec une BRM sur le toit qui semble en train d’exécuter une triple vrille dans le but d’effectuer un STRIKE. Notez, que cette figure vaut 10 pour tout gymnaste qui se respecte ! Bertrand c’était véritablement un joli crash ! Devant ça se corse et ça se décante. Fred reprend la tête après un double axel de François et Eric est revenu dans le coup il talonne Fred. Mais comment a-t’il fait avec son visage ensanglanté pour revenir comme ça ? Il a une ferrari…... Et alors ? Nous ne sommes pas en 2004, nous sommes en 1967 ! Ben oui c’est vrai !?

Les 2 pilotes vont se livrer à une véritable bagarre de titan à très courte distance. Soudain, une BRM droit devant qui semble tenir la route. C’est mon ami Bertrand, il va nous laisser passer ! Sur le bord de la piste un commissaire regarde le spectacle et se dirige promptement vers son bac à drapeau pour agiter frénétiquement un drapeau bleu à cet impertinent en BRM qui ose tenir tête aux leaders…. Mais où est passé mon drapeau ? Soudain le commissaire voit la Cooper de Fred et celui-ci a une écharpe bleue autour de cou. Mais c’est mon drapeau, s’écrie t’il !!! Il fait des geste incompréhensibles au bord de la route, ce qui déconcentre Bertrand et lui fait faire un mono axel (tu peux mieux en BRM, mon fils). Fred et Eric passent et continuent. Pendant ce temps Pascal et François se livrent à une bataille très serrée pour la troisième place. Un coup moi, un coup toi. C’est du tout grand art. Pascal résiste sans faire de fautes (FLASH : impression de déjà vu ? Non pas cette fois-ci désolé). De leur côté, Jan et Luc se livrent à un duel entre eux et avec eux-mêmes afin de revenir aux premières positions dont ils ont été injustement délogés suite à des crashs avec des pilotes peu scrupuleux. Leur bagarre est assez chaude et durera jusqu’à la fin de la course.

Revenons en tête où Eric talonne Fred. Soudain une BRM qui roule perpendiculairement à la piste accroche Fred qui perd la tête et voit s’éloigner la victoire. Bertrand Racing Motor a cette fois-ci réussi son STRIKE et décide d’arrêter les frais-là. A ce moment un flash, impression de déjà vu ? Non, Fred comprend enfin la signification de Cadavre à Roue ! Fort de cette découverte incroyable, Fred aligne des supers tours pour revenir dans le sillage d’Eric. Mais celui-ci n’est pas disposé à se laisser faire et aligne des tours incroyables pour empêcher le retour de Fred. A une dizaine de tours de la fin, légère erreur de Fred, Eric s’envole. Soudain il s’approche de Pascal. C’est mon ami, il va me laisser passer… Sur le bord de la route, un commissaire de piste agite ce qu’il a pu trouver de bleu dans les environs à savoir un paquet de Boule Nationale (bravo l’écologie). Rien n’y fait Pascal n’a rien vu et impatient Eric tente une manœuvre que Fred a tenté en début de course sur Luc sans plus de succès. Il s’accroche avec Pascal et perd la tête (et ses cigarettes sont toutes fumées dans le cendrier yeah yeah yeah).

Au final, Fred l’emporte devant Eric, François, Pascal, Jan, Luc, Jieffe, Jean-Luc, Georges. Cela aurait pu être Eric, Fred, Pascal, François, Luc et Jan, mais avec des si…

Au championnat Fred recreuse l’écart Sur Eric et Gubic reprend la tête.

Nouvelle écrite par: Fred le 01-09-2004 14:56


::Commentaires::
il n'y pas de commentaires pour cette news
Créé par Copay Sébastien. Copyright www.lbgpl.be 2006